Ils donnent aux intérieurs un cachet particulier - les velours, classiques ou dévorés, sont très tendance cet hiver pour les coussins, couvre-lits et tentures. Ils sont à la fois beaux et agréables à vivre, car ils apportent au corps (et à la vue) une chaleur unique et enveloppante, souvent résultat de la savante association de la couleur au type de velours. Aussitôt sortis du placard, ils changent l’aspect de la maison de façon vraiment théâtrale : les coussins en lin blanc de l’été sur le canapé en cuir cèdent la place en hiver aux coussins en velours rouge profond ou bleu marine, qui transforment à eux-seuls l’aspect général de la pièce. Si vous avez la chance d’avoir des doubles rideaux, choisissez-les en velours pour apporter un style classique très soigné et de l’élégance au salon, et rendre les lieux très accueillants, pour compenser la rare lumière de l'hiver.

Le velours est un tissu pour ainsi dire magique – ses propriétés changeantes le distinguent immédiatement, même de loin. Certains craignent cependant de ne pas savoir le laver et préfèrent s’en remettre au pressing, avec la perte de temps et d’argent qui en découle. Mais il faut savoir que le velours peut se laver chez soi, à la main ou en machine, car il a les mêmes caractéristiques qu’une serviette éponge de qualité. Séparez tout d’abord les types de velours et apprenez à les connaître : velours de soie, de laine, de lin et de coton.

Pour laver le velours à la perfection chez soi, il faut en premier lieu savoir de quelle fibre est fait le velours, puis il pourra être lavé en conséquence en respectant en plus trois règles fondamentales.

1. observez la couleur et ne remplissez le tambour qu’avec des coloris du même ton et sans excès. Une charge de 3 kg dans un tambour d’une capacité de 5 kg est parfaite pour le velours car le rinçage sera ainsi optimal.

2. utilisez une lessive adaptée, empêchant le transfert de couleur (pour ne pas ternir le tissu) comme Lindo de Nuncas. Ne forcez pas sur la quantité, bien souvent le velours d’ameublement n’est que poussiéreux et n'a pas de grosses taches. En présence de taches, traitez-les avec un détachant spécial (Smackia de Nuncas) ou ajoutez un détachant pour linge de couleur au lavage : Smackia Ogni Macchia respecte les tissus et les couleurs, en éliminant efficacement les taches. Utilisez, si possible le programme délicat de votre lave-linge, qui réduit le nombre de tours de l'essorage, afin d'éviter une compression excessive du velours - 800 tours suffisent, 600 tours sont conseillés. Pour le velours de laine et de soie, utilisez des lessives spécifiques : Wool 1 et Wool 2 pour la laine (avec le programme pour linge délicat) et Lingerie e Seta pour la soie (avec le programme pour linge délicat). Dans ces deux derniers cas, procédez au lavage comme pour les lainages et les soieries (voir articles sur ce sujet dans la section Archives).

3. battez soigneusement le tissu à l’air après l’avoir lavé, pour regonfler les fibres, exactement comme vous le feriez pour une serviette éponge. Il est également important de ne pas étendre le velours sur un fil (il se marque) ou avec des pinces sur des points trop visibles. Le séchage à plat, qui ne laisse pas de traces, est parfait. Enfin, une remarque sur le repassage : repassez toujours à l’envers pour ne pas écraser les fibres et ne pas lustrer le tissu. Préférez un fer chaud et une vapeur intense pour les velours de lin et de coton. Votre velours sera parfait, comme neuf et longtemps.

  1. Wool 1
  2. Biolindo
  3. Wool 2
  4. Smackia Ogni Macchia